info@suissesantehaiti.ch
CCP 25-14357-3

Nous organisons, le dimanche 4 novembre, la projection du film documentaire de Gessica Généus, Le Jour se Lèvera (Douvan jou ka levé ). Un documentaire où religion, maladie psychique et déni de soi s’imbriquent dans des destins de femmes. La réalisatrice haïtienne essaie de répondre à la question « Quelle est cette « maladie de l’âme » qui ronge mon peuple ? »

Le 7 octobre, un séisme d’une magnitude de 5,9 a frappé la côte nord d’Haïti, au nord-ouest de Port-de-Paix. Plusieurs morts et de nombreux blessés sont à déplorer et d’innombrables maisons ont été partiellement ou complètement détruites. La vallée de l’Artibonite, là où se trouvent nos centres de santé, a certes ressenti la secousse mais aucun dégât n’est à déplorer. Norbert Morel, notre responsable sur place, répond à nos préoccupations par «  Ici tout est normal, il fait beau et chaud comme toujours ».

NOS OBJECTIFS

Suisse-Santé-Haïti s’emploie à renforcer le système de soins en santé primaire destiné à la population rurale de la vallée de l’Artibonite en Haïti ainsi que la scolarisation des enfants issus de familles particulièrement défavorisées.

Les membres sont cordialement invités à l’AG qui aura lieu le lundi 11 juin 2018 à 19h30 au Centre Hospitalier de Bienne.

Des Chiffres et des faits SSH 2017: Dons récoltés: 620‘000 CHF. Dépenses: 580‘000 CHF dont 310‘000 pour les salaires, 170‘000 pour les médicaments. Les frais en Suisse sont minimes. 98% des dons récoltés financent nos prestations de service en Haïti:  près de 60’000 consultations dans le domaine des soins ambulatoires, 333 naissances à la maternité, 138 jeunes enfants suivent le programme de lutte contre la malnutrition « Meds & Food For Kids »

 

Suisse-Santé-Haïti organise et finance chaque année un programme de formation continue à l’attention du personnel soignant de nos deux centres de santé SSH ainsi que des quatre de l’Hôpital Albert Schweitzer. En 2017, pour la première fois, c’est une doctoresse haïtienne qui s’est acquittée de cette tâche. La généraliste Dr méd. Raymonde St-Hilaire a mené ce programme avec brio.